649187281

 

 

les traites négrières européennes

et arabo-musulmanes

 

L'esclavage semble aussi ancien que les sociétés historiques. La captivité et le travail servile étaient le sort réservés aux prisonniers de guerre et aux vaincus. Il est très répandu dans l'Antiquité.

L'Afrique a connu trois types de traites : la traite intra-africaine (entre Africains), la traite arabo-musulmane qui a duré du VIIe au XXe siècle, et la traite européenne qui s'est manifestée de la fin du XVe au XVIIIe siècle.

Dans ce continent, c'est la colonisation européenne qui a mis un terme à l'esclavage, progressivement au cours du XIXe siècle. L'esclavage persiste dans certains pays musulmans comme la Mauritanie, et à l'égard des populations du Darfour (au sud du Soudan musulman).

La carte ci-dessous montre les régions de capture des esclaves et les itinéraires vers les lieux d'exploitation de la main d'œuvre servile : îles de la Caraïbe et continent américain pour la traite européenne (10 à 11 millions d'esclaves) et l'espace moyen-oriental pour la traite arabo-musulmane (17 millions d'esclaves).

Le transfert des esclaves s'est effectué par la voie trans-atlantique pour les négriers européens (les flèches indiquent les trajets français ; on n'a pas mentionné les itinéraires anglais, espagnols ni portugais), et par les voies trans-saharienne et orientale pour les négriers arabo-musulmans.

 

traites négrières européenne et arabo-musulmaneles traites négrières européenne et arabo-musulmane © Michel Renard

 

bibliographie

  • Olivier Pétré-Grenouilleau, Les traites négrières, essai d'histoire globale, 2005.
  • Tidiane N'Diaye, Le génocide voilé. Enquête historique, 2008.
  • Frédéric Régent, La France et ses esclaves. De la colonisation aux abolitions (1620-1848), Pluriel, 2012.

 

 

- retour à l'accueil