Ahenobarbus_0157c10

 

la citoyenneté dans le monde romain

 

 

 

1) la citoyenneté sous la Rome royale

 

Diapositive2

 

correction

Diapositive1
patriciens et plébéiens sous la Rome royale

 

450px-Capitoline_Brutus_Musei_Capitolini_MC1183

buste de Lucius Junius Brutus aux Musées du Capitole.
Selon les traditions, Junius Brutus, le neveu du dernier roi Tarquin le Superbe (c'est-à-dire l'orgueilleux),
est le fondateur légendaire de la République romaine, en 509 av. J.-C.

 

 

2) la citoyenneté sous la Rome répubicaine

 

Diapositive6
à compléter

 

correction 

Diapositive4

 

 

le cursus honorum

 

Diapositive1

 

correction

Fonctionnement-de-la-Republique-romaine

 

CursusHonorum

 

 

 

le recensement


Ahenobarbus_0157c10

Ce relief en marbre datant de la fin du IIe siècle av. J.-C. a été trouvé sur le Champ de Mars à Rome. Il décrit une scène de "recensement" : répertoriés par tribus, les citoyens sont répartis en cinq classes selon leur richesse et inscrits sur un registre, le "cens".
Ce classement détermine leur rang dans l'armée romaine, du moins pour les plus jeunes de chaque classe, les "juniores". Le cens est établi régulièrement à plusieurs années d'intervalle. Ce sont les "censeurs", deux magistrats élus tous les cinq ans, qui en ont la charge.
Au centre du relief, à droite de l'autel, le censeur en toge préside au sacrifice en l'honneur de Mars qui clôture la cérémonie de purification, le "lustrum". C'est un "suovetaurile" : on y sacrifie un porc, une brebis et un taureau, comme on le voit sur l'image ci-dessus. Le "lustrum" a lieu tous les cinq ans et a donné son nom à l'intervalle de temps qui sépare deux purifications. Le dieu Mars est représenté à gauche de l'autel.


source

 

Sur ce bas relief en Marbre nous pouvons voir deux personnes en train de jouer d'un instrument (le personnage de droite joue de la flûte double et celui de gauche de la cithare).Les deux personnes sont deux hommes habillés de toges lors d'un sacrifice en l'honneur de Mars. C'est un sarifice suovetorile (sacrifice d'un porc, d'une brebis et d'un taureau). Juste à côté du flûtiste nous pouvons voir la lance d'un soldat surveillant l'autel ou les animaux vont être sacrifiés.

- suovetaurile : de sus (porc), ovis (mouton) et taurus (taureau) ; immolation de trois victimes mâles au dieu Mars et destinée à purifier et bénir la terre.

 

 

Diapositive2

 

correction

Diapositive1

 

 

 3) la citoyenneté sous la Rome impériale

 

 

(à suivre)

 

 

- retour à l'accueil