Mouthe village du Doubs
Mouthe, village du Doubs (Franche-Comté)

 

 

L'est et le nord de la France

ne se sont pas remis de la crise de 2008

 

 

En France, les inégalités territoriales restent forte et le PIB régional varie fortement.

L'Île-de-France : première de la classe, sans surprise ! C'est la région qui a le mieux supporté la crise de 2008 selon l'Insee. Son PIB a augmenté de 7 % en valeur entre 2008 et 2013.

L'Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) arrivent également à sortir la tête de l'eau. La première a su se relever grâce à une industrie dynamique. La région Paca, quant à elle, se distingue avec ses activités de transport et d'entreposage.

Globalement, le PIB est revenu à son niveau d'avant crise pour la majorité des régions françaises.

Cependant, certaines sont à la peine. La Bourgogne-Franche-Comté est la région qui a le plus subi les difficultés économiques, avec une chute de 1 % de PIB par an, en moyenne, entre 2008 et 2013.

Quant aux régions Grand Est (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) et Hauts-de-France (Picardie et Nord-Pas-de-Calais), elles ne sont toujours pas remontées à leur niveau d'avant 2008.

Depuis la fin de la crise, les PIB régionaux par habitant de ces trois zones ne dépassent pas 26 800 euros, alors que la moyenne française est à 32 100 euros.

Les inégalités territoriales restent fortes : le PIB régional va de 8000 euros par habitant à Mayotte à 53.600 euros par habitant en Île-de-France. La concentration des activités à productivité apparente élevée (finance, information et communication) - et donc à hauts salaires - explique la richesse de l'Île-de-France, dont le PIB par emploi est supérieur de 30 % à la moyenne nationale (105.300 euros contre 70.300 euros).

Julia Blancheton
lefigaro.fr économie
12 juillet 2016
source

 

1 - Pib : produit intérieur brut = valeur totale de la production de richesse effectuée par les agents économiques résidant à l’intérieur d'un territoire, en l'occurence les régions françaises.

 

- retour à l'accueil