Alfred Bramtot 1891
Alfred Bramtot, un bureau de vote, 1891, musée de la mairie des Lilas

 

 

 iconographie du suffrage universel

 

 

 

 

1) Le suffrage universel, 1870

 

suffrage universel allégorie (2)
Le suffrage universel, 1870, musée Carnavalet, Paris

 

commentaire

Introduction

Le tableau Le suffrage universel est une oeuvre anonyme, conservée au musée Carnavalet à Paris. Il date de 1870 ou, plus vraisemblablement, de 1871.

Il s'agit d'une allégorie du suffrage universel conçu comme le fruit d'une conquête commencée en 1789 et aboutissant en 1870, sous le double parrainage de Mirabeau et de Gambetta.

Il est visible que la reproduction ne couvre pas la totalité de l'image d'origine. En effet, les bordures latérales ont été rognées : les cadres verticaux sur chacun des côtés sont dépourvus de leur pourtour extérieur. Le haut du tableau semble également avoir été privé de la partie supérieure de l'arc reposant sur les piedroits latéraux.

 

Contexte

La date de 1870, inscrite à droite, indique que l'oeuvre est postérieure à la chute de l'Empire et au renversement de Napoléon III : 4 septembre 1870.

La mention de Gambetta, ministre de l'Intérieur du Gouvernement de Défense nationale de septembre 1870 au 6 février 1871, connu pour l'ardeur de son action dans la guerre continuée contre la Prusse, précise la datation.

La France est dans une situation difficile et instable, son territoire occupé, une province majoritairement monarchiste et hostile à la guerre aux élections de février, le peuple de Paris entré en révolution (Commune de Paris de mars à mai 1871).

Le tableau offre, au contraire, une image de stabilité et d'optimisme.

 

Analyse de la composition

Le tableau est la mise en scène de l'allégorie du suffrage universel (le nom est gravé sur le socle) positionnée dans l'encart d'un passage lumineux lui-même délimité par de solides piedroits surmontés d'un arc en plein cintre. Le tout repose sur un socle. Les attributs sont juxtaposés au personnage.

 

composition géométrique (0)
composition et éléments

 

Les lignes de force de la scène combinent des axes verticaux/horizontaux et des axes obliques créant l'unité et l'harmonie de la perception visuelle.

 

composition géométrique (3)
axes verticaux/horizontaux et axes obliques

 

Les lignes verticales et horizontales forment une structure inspirant un sentiment de solidité et d'équilibre. Le suffrage universel repose sur un socle puissant et inébranlable. Il est flanqué de deux larges piliers représentant le temps (de 1789 à 1870) et les idées (honneur et patrie).

 

composition géométrique (1)
composition géométrique : structure des lignes verticales et horizontales

 

Les lignes obliquent élargissent le champ en lui donnant un horizon imaginaire fuyant.

ouvrent...

 

composition géométrique (2)
position des axes obliques

 

 

Analyse de la thématique

 

 

suffrage universel allégorie détail (1)
Le suffrage universel, 1870, détail : couronne royale et chaînes foulées au pied

 

suffrage universel allégorie détail (2)
Le suffrage universel, 1870, détail : tables de la Constitution, niveau et ruche

 

suffrage universel allégorie détail (3)
Le suffrage universel, 1870, détail : faisceau de licteur à feuilles de chêne, et rameaux d'olivier

 

suffrage universel allégorie détail (5)
Le suffrage universel, 1870, détail : Mirabeau, honneur

 

suffrage universel allégorie détail (4)
Le suffrage universel, 1870, détail : Gambetta, patrie

 

 

- Pourquoi les dates de 1789, 1830, 1848 et 1879 ? Que signifient-elles ?

- Pourquoi les effigies de Mirabeau et de Gambetta ? À quel rôle particulier est-il fait allusion ?

 

 

*  à terminer

 

 

 

 

- retour à l'accueil