Contamine couv (1)

 

 

Philippe Contamine, historien du Moyen Âge

 

 

Philippe Contamine 1957-58
     Philippe Contamine
        en 1957-1958

 

Carrière

Carrière de Philippe Contamine : site de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

- 1956. Agrégé d’histoire.
- 1957. Professeur au lycée de Sens.
- 1960. Professeur au lycée Carnot (Paris).
- 1961. Attaché de recherche au C.N.R.S.
- 1962-1965. Assistant à la Sorbonne.
- 1965-1969. Chargé d’enseignement d’histoire du Moyen Âge à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Nancy.
- 1969. Docteur ès lettres.
- 1969-1973. Maître de conférences, puis professeur (1970) d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Nancy II.
- 1973-1989. Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Paris X-Nanterre.
- 1985-1989. Direction du Centre Jeanne-d’Arc (Orléans).
- 1989-2000. Professeur d’histoire du Moyen Âge à la Sorbonne.
- 2000. Professeur émérite.

 

Philippe Contamine lycée de Sens 1957-58
les professeurs du lycée de Sens, année scolaire 1957-1958 :
au 2e rang, 3e à partir de la gauche : Philippe Contamine, jeune professeur d'histoire

 

Philippe Contamine 2012 (1)
Philippe Contamine, photo publiée en 2012 (source)

 

Philippe Contamine 2012 (2)
Philippe Contamine, photo publiée en 2012 (source)

 

Philippe Contamine académicien
Philippe Contamine, académicien
(Inscriptions et Belles-Lettres)

 

- entretien avec Philippe Contamine (2013).

 

______________

 

Publications

 

Principales publications : site de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

- 1964. Azincourt.
- 1968, 1992 (6e éd.). La guerre de Cent ans.
- 1972. Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Études sur les armées des rois de France, 1337-1494 (thèse de doctorat).
- 1975. L’oriflamme de Saint-Denis aux XIVe et XVe siècles. Étude de symbolique religieuse et royale.
- 1976, 1989 (3e ed.). La vie quotidienne en France et en Angleterre pendant la guerre de Cent ans (XIVe siècle).
- 1976. La noblesse au Moyen Âge, XIe-XVe siècles. Essais à la mémoire de Robert Boutruche (dir.).
- 1980, 1993 (4e éd.). La guerre au Moyen Âge.
- 1980. Histoire générale de l’Europe. Du début du XIVe à la fin du XVIIIe siècle (ouvrage collectif).
- 1981. La France aux XIVe et XVe siècles. Hommes, mentalités, guerre et paix.
- 1985. La France de la fin du XVe siècle. Renouveau et apogée (dir., en coll.).
- 1987. Orléans, 987 (catalogue d’exposition).
- 1989. L’État et les aristocraties, France, Angleterre, Écosse, XIIe-XVIIe siècles (dir.).
- 1991. Guerre et société en France, en Angleterre et en Bourgogne, XIVe-XVe siècle (dir., en coll.).
- 1992. Des pouvoirs en France, 1300-1500.
- 1992. Histoire militaire de la France. I, Des origines à 1715 (direction).
- 1993, 1997 (2e éd.). L’Économie médiévale (direction).
- 1994. Histoires de France, historiens de la France (dir.).
- 1994. De Jeanne d’Arc aux guerres d’Italie. Figures, images et problèmes du XVe siècle.
- 1994. Mémoires de Philippe de Commynes (présentation).
- 1996. La France des principautés. Les Chambres des comptes, XIVe et XVe siècles (dir., en coll.).
- 1997. La noblesse au royaume de France, de Philippe le Bel à Louis XII, essai de synthèse.
- 1998. Les Chambres des comptes en France aux XIVe et XVe siècles, textes et documents (dir., en coll.).
- 1998. Guerre et concurrence entre États européens du XIVe au XVIIIe siècle (dir.).
- 1999. Autour de Marguerie d’Écosse. reines, princesses et dames du XVe siècle (dir., en coll.).
- 1999. Les enceintes urbaines (XIIIe-XVIe siècles) (dir., en coll.).
- 2002. Histoire de la France politique. I, Le Moyen Âge, 481-1514, le roi, l’Église, les grands, le peuple.
- 2002. L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial, fin XIIe-début XVIe siècle. I, Le droit d’imposer ; II, Les espaces fiscaux ; III, Les techniques, 3 vol. (actes du colloque édités en coll. avec A. Rigaudière).
- 2003. Louis XII en Milanais. XLIe colloque international d’études humanistes, 30 juin-3 juillet 1998 (actes réunis en collaboration avec J. Guillaume).
- 2003. Guerre, État et société à la fin du Moyen Age : Études sur les armées des rois de France (1337-1494), 2 volumes.
- 2004. Le Moyen Âge : Le roi, l’Église, les grands, le peuple.
- 2005. Pages d’histoire militaire médiévale (XIVe - XVe siècles).
- 2005. Armes du diable : Arcs et arbalètes au Moyen Age (en collaboration avec Valérie Serdon).
- 2006. Les chevaliers (Collectif). - 2007. Histoire de la diplomatie française : Tome 1, Du Moyen Âge à l’Empire (collectif).
- 2007. Monnaies, fiscalités et finances au temps de Philippe le Bel. - 2007. La France médiévale (en collaboration avec Robert Fossier et Robert Delort).
- 2007. L’art de la guerre au Moyen Âge (en collaboration avec Renaud Beffeyte).
- 2012. Jeanne d’Arc, Histoire et dictionnaire.

 

______________

 

Quelques couvertures de livres

 

Contamine couv (9)

 

Contamine couv (10)

 

Contamine couv (8)

 

Contamine couv (2)

 

Contamine couv (7)

 

Contamine couv (11)

 

Contamine couv (3)

 


Contamine couv (12)

 

Contamine couv (13)

 

Contamine couv (14)

 

Contamine couv (1)

 

Contamine couv (4)

 

Contamine couv (5)

 

Contamine couv (15)

 

 

______________

 

Le choix d'un sujet de thèse

 

J’ai alors fait le tour des maîtres de la Sorbonne dont j’avais suivi l’enseignement, Robert Fawtier, Charles-Edmond Perrin, et quelques autres. Plusieurs choix se présentaient. C’était l’époque où on aimait l’histoire de France régionale, étudier une région en épluchant toutes les sources possibles relatives à cette région. Alors, après tout, j’avais été professeur au lycée de Sens : pourquoi pas les campagnes de la région de Sens ? Et puis Charles-Edmond Perrin m’avait suggéré les justices féodales. Un sujet aussi intéressant que difficile, que je n’ai pas retenu. Je n’en ai pas saisi la portée à ce moment-là.

À la fin, j’avais sélectionné trois sujets possibles. À savoir Paris à la fin du Moyen Âge, XVe-début XVIe siècle. Jean Favier n’avait encore rien publié à ce sujet, par conséquent il y avait quelque chose à faire, incontestablement. Deuxièmement, l’université de Paris à la fin du Moyen Âge... Ce livre manque toujours en quelque sorte. Dans les deux cas, je n’ai pas été encouragé. On m’a dit que quelqu’un travaillait déjà sur Paris, qui n’était du reste pas Jean Favier mais Anne Terroine, donc impossible, chasse gardée. Le sujet de l’Université avait été plus ou moins monopolisé par un prémontré américain, Astrik Gabriel. Donc finalement, je me suis orienté vers le troisième sujet, qui était tout simplement La guerre à la fin du Moyen Âge.

Déjà sensibilisé à cette question, j’ai prospecté ; j’ai vu qu’il y avait des chroniques, des témoignages, des traités : Froissart, Commynes, Jean de Bueil et quelques autres. Et surtout qu’il y avait de très belles sources documentaires. La guerre, c’est l’État et les archives de l’État, à partir de la fin du Moyen Âge surtout, sont abondantes ; jamais suffisamment abondantes, mais abondantes quand même. Ces fonds avaient été plus ou moins négligés par les médiévistes qui ne s’intéressaient pas à ce type de sujet. Les médiévistes sont des gens pacifiques, n’est-ce pas ? [rires]. Donc, la guerre c’était un non-objet en quelque sorte. C’était le mauvais côté de l’histoire. À quoi bon l’exhumer ? Du coup il y avait là une lacune historiographique. À l’époque, le climat universitaire français n’était pas très accueillant pour ce type de sujet. Inutile de dire que je ne regrette pas mon choix.


Philippe Contamine, septembre 2013
source

 

______________

 

Vidéos

 

Philippe Contamine

Colloque international des 13 et 14 septembre 2013 au château de Berbiguières : «Routiers et mercenaires d'Aquitaine, d'Angleterre et d'ailleurs (v. 1340-1453)».

Un «marmouset» contre les compagnies : Jean de Blaisy (mort en 1396) par Philippe Contamine.

 

 

 * article destiné aux étudiants, aux agrégatifs, aux professeurs d'histoire.

- retour à l'accueil