copy-paste-540x436

 

 

les délices du copier-coller...!

ou : comment les lycéens de Seconde prennent, trop souvent,

leurs professeurs pour des archaéoptéryx de l'internet

 

Quand, sur 90 copies de trois classes de Seconde ayant à effectuer un Devoir Maison sur les "Tables claudiennes" (histoire de Rome), vous en trouvez plus de la moitié avec la même faute (la "plaine narbonnaise"...), vous ne croyez plus à la "polyphonie intertextuelle" des théoriciens de la littérature dans les années 1960...

Vous vous dites qu'une cuillère de bois est restée dans le pâté (expression vendéenne) ou plus vulgairement : qu'il y a une couille dans le potage (Trésor des expressions françaises).

Le soupçon est rapidement confirmé après une très courte investigation sur internet. O tempora, o mores...!

Voilà le résultat.

Diapositive1
deux copies d'élèves parmi tant d'autres...

 

Diapositive1
la "source" de cette bêtise, commentée par le professeur

 

il n'existe pas de "plaine narbonnaise"...

Mais il a existé une province sénatoriale romaine, conquise à partir des années 125-121 av. JC, notamment par Cnaeus Ahénobarbus (dont le nom signifie "barbe rousse"... mais qui n'était pas "chevelu" comme les Gaulois de la Gaule transalpine...) et, plus tard, par César qui annexa Marseille.

Cette province, malgré son nom d'origine, ne se restreignait pas à la plaine de l'Aude, mais était très étendue. Et son relief ne se réduisait pas à une plaine.

gaulenarbo
province Narbonnaise sous l'empire romain

 

03Carte3R
l'organisation romaine de la Gaule aux Ie-IIIe siècles

 

carte-Narbo_avec_Glanum_cw
relief de la "Narbonnaise", province romaine (en vert : les plaines)

 

élèves, soyez intelligents quand vous cherchez "sur internet"...!

La recherche d'informations sur internet n'est pas interdite. À trois conditions :

1) renoncez aux sites du genre "devoir gratuit", "dissertations clés en mains" qui sont, le plus souvent bâclés, quand ce n'est pas truffés de fautes.

2) recourez à plusieurs sources et croisez-les, comparez-les, vérifiez. Évidemment, cela demande plus de temps... Mais c'est autrement formateur !

3) ne cédez pas au copier-coller. Utilisez les différentes informations collectées et rédigez vous-mêmes.

Michel Renard
professeur d'histoire

 

- retour à l'accueil