samedi 21 décembre 2013

Clovis, "premier roi de France"

Saint_Remy_baptise_Clovis
le baptème de Clovis par l'évêque Rémi de Reims, ivoire du IXe siècle

 

Clovis et les Francs

à la conquête de la Gaule

 

 cartes

GauleClovis_WEB
le petit royaume des Francs Saliens

 

Clovis_Carte_500
le royaume de Clovis après sa victoire contre les Alamans en 496 (?)

 

ApresClovis_WEB
le royaume de Clovis à sa mort

 

Grégoire de Tours, historien de Clovis

Gregory_of_Tours_cour_Napoleon_Louvre
statue de Grégoire de Tours, par Jean Marcellin Pierre, avant 1853, le Louvre

Grégoire_de_Tours,_Histoire_des_Francs,_livres_1_à_6,_page_de_frontispice
première page de l'Histoire des Francs de Grégoire de Tours

 

 

images et peintures relevant d'imaginaires divers

 

PICT0001
le baptême de Clovis, XVe siècle, palais du Tau à Reims

 

Sculpture
portrait sculpté de Clovis par Viollet-le-Duc, architecte et restaurateur (1814-1879)

 

Clovis,_Le_Baptême_de_Clovis,_Paul-Joseph_Blanc_v
tableau de Paul-Joseph Blanc, 1881

 

Clovis_sur_le_pavois
"image d'Épinal" des Francs (XXe siècle) : Clovis porté sur le pavois

 

13_cikob
l'épisode du vase de Soissons

 

Bapteme-Clovis
baptême de Clovis, avec la "sainte Ampoule"

 

Clovis-Vouille
Clovis à la bataille de Vouillé, en 507

 

hgc23_clovis2
imagerie d'Épinal, vers 1889

 

vidéos

1) Une vidéo du site Toute l'histoire : de l'Empire romain à Clovis ;

http://www.youtube.com/watch?v=nGLsZUIJH1c

http://www.youtube.com/watch?v=029m5aLd5TU

site Toute l'histoire

 

2) Une vidéo à critiquer par certains de ses aspects et le fait qu'elle utilise des images d'époques très différentes, sans jamais les identifier, mais qui a le mérite d'évoquer les repères chronologiques principaux :

http://www.youtube.com/watch?v=3RR8iHqoMtE


Critique d'une phrase gaullienne

Il faut contester, pour commencer, la phrase de Charles de Gaulle : "L'histoire de France commence avec Clovis". Non, l'histoire de France remonte à une lointaine préhistoire.

Réfutant un sociologue qui affirmait que la Gaule, "mystique comme un agneau", était presque sans rapports avec notre pays qui a pris naissance dans l'histoire, le grand historien français Fernand Braudel (1902-1985) écrivait :

"Comme si l'histoire n'allait pas jusqu'au fond des âges, comme si la préhistoire et l'histoire ne constituaient pas un seul processus, comme si nos villages ne s'enracinaient pas dans notre sol dès le IIIe millénaire avant le Christ, comme si la Gaule n'esquissait pas à l'avance l'espace où la France allait grandir, comme si le dépassement du Rhin au Ve siècle par des peuplades germaniques – petits groupes d'hommes mais qui restent à l'écart de la Gaule et de ses sortilèges et qui, de ce fait, conserveront leur langue - ne constituait pas un trait contemporain vivant (voyez par exemple la Belgique coupée linguistiquement en deux), comme si, dans notre sang, dans notre vie, l'hématologie restrospective ne décelait la trace même des lointaines «invasions barbares», comme si croyances autant que langues ne venaient pas, vers nous, des siècles obscurs du plus lointain passé… Or, précisément, c'est cette histoire-là, sous-jacente, obscure, dure à mourir, que ce livre se propose, si possible, de ramener au jour" (introduction à L'identité de la France, 1986).

46642004

 

- retour à l'accueil

Posté par LCL42Histoire à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 16 décembre 2013

Homme de Vitruve - proportions

homme Vitruve photo

 

Traduction du texte manuscrit de Léonard de Vinci : «[...] que la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci. Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font une coudée : quatre coudées font la hauteur d’un homme. Et quatre coudées font un double pas, et vingt quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions.

Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d’un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l’espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral.

La longueur des bras étendus d’un homme est égale à sa hauteur.

Depuis la racine des cheveux jusqu’au bas du menton, il y a un dixième de la hauteur d’un homme. Depuis le bas du menton jusqu’au sommet de la tête, un huitième. Depuis le haut de la poitrine jusqu’au sommet de la tête, un sixième ; depuis le haut de la poitrine jusqu’à la racine de cheveux, un septième. Depuis les tétons jusqu’au sommet de la tête, un quart de la hauteur de l’homme.

La plus grande largeur des épaules est contenue dans le quart d’un homme. Depuis le coude jusqu’au bout de la main, un quart. Depuis le coude jusqu’à l’angle de l’avant bras, un huitième. La main complète est un dixième de l’homme. Le début des parties génitales est au milieu.

Le pied est un septième de l’homme. Depuis la plante du pied jusqu’en dessous du genou, un quart de l’homme. Depuis sous le genou jusqu’au début des parties génitales, un quart de l’homme.

La distance du bas du menton au nez, et des racines des cheveux aux sourcils est la même, ainsi que l’oreille : un tiers du visage».

 

 

exercice sur l’Homme de Vitruve

 

Dessin à la plume, encre et lavis (usage d’une seule couleur diluée pour obtenir différentes intensités) sur papier, intitulé Étude des proportions du corps humain selon Vitruve, réalisé par Léonard de Vinci aux alentours de 1492. L’homme de Vitruve est le symbole de l’humanisme, l’homme étant conçu selon des proportions mathématiques et étant considéré comme le centre de l’univers. Pourquoi ?

1) au compas, surligner de jaune le périmètre du cercle.

2) à l’aide d’une règle, surligner de rouge le périmètre du carré.

3) sur la paume de votre main, poser les quatre doigts joints de l’autre main. Que remarquez-vous ?

4) sur la plante de votre pied, poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). Que remarquez-vous ?

5) sur votre coudée (allant du coude jusqu'à l'extrémité de la main), poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). Que remarquez-vous ?

6) à l’aide d’une règle graduée, mesurer votre coudée et comparer-la à votre taille. Que remarquez-vous ?

7) combien de paumes faut-il ajouter pour faire un homme ?

8) combien de coudées font un double pas ?

9) comparer la longueur de vos bras étendus et votre propre taille. Qu’observez-vous ?

10) comparer la dimension entre la racine de vos cheveux et le bas du menton. Combien en faut-il pour égaler la hauteur d’un homme ?

11) comparer la dimension entre le sommet de votre tête et le bas du menton. Combien en faut-il pour égaler la hauteur d’un homme ?

12) comparer la dimension depuis les tétons jusqu’au sommet de la tête . Combien en faut-il pour égaler la hauteur d’un homme ?

13) combien de fois la plus grande largeur des épaules est-elle contenue dans la taille d’un homme ?

14) comparer la distance depuis le dessous du genou jusqu’au début des parties génitales. Qu’observez-vous ?

15) comparer la distance du bas du menton au nez, et des racines des cheveux aux sourcils est la même, ainsi que l’oreille. Qu’observez-vous ?

 

retour à l'accueil

Posté par LCL42Histoire à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 4 décembre 2013

Population mondiale et croissance urbanisation en Europe au XIXe siècle

Berlin Friedrichstrasse couleurs

 

Correction exercices,

manuel Nathan, 2010, p. 16 et 17

 

 

Pop mond Antiquité 1800

 

1) L’examen de l’évolution démographique mondiale sur les quatre cartes (Antiquité, 1500, 1600, 1800) conduit à trois remarques principales :

- l’ancienneté et le maintien de la prépondérance de l’Asie (Chine et Inde) comme foyers de peuplement ;

- l’évolution de l’Europe vers une certaine densité ;

- la lente progression de l’Afrique.

 

Berlin Friedrichstrasse
Berlin, Bahnhof, Friedrichstrasse, début XXe siècle, carte postale ancienne

2) L’observation de la photo de Berlin au début du XXe siècle fait apparaître plusieurs modes de locomotion/déplacement :

- à pied ;

- en voiture individuelle motorisée ;

- en bus motorisé, à plateforme et à étage ;

- en tramway hippotracté, à étage ;

- en carriole cyclotractée ;

- en train à vapeur.

 

3) Les deux facteurs principaux expliquant la croissance urbaine de Lyon au XIXe siècle sont :

- l’existence de nombreuses entreprises ;

- le développement de l’électricité.

 

Chicago
Chicago en 1900

 

4) Entre 1800 et 1910, le taux d’urbanisation des pays et zones suivantes a progressé de :

- Angleterre : + 47 %

- Allemagne : + 40 %

- États-Unis : + 37 %

- Europe : + 29 %

- France : + 26 %

- Monde : + 10,6 %

 

london_1900
Londres en 1900

5) Le taux de croissance des villes en pays industrialisés, entre 1850 et 1930 est le suivant :

- Londres : 256 %

- New York : 1371 %

- Paris : 330 %

- Berlin : 950 %

- Tokyo : 566 %

 

- retour à l'accueil

Posté par LCL42Histoire à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]