homme Vitruve photo

 

Traduction du texte manuscrit de Léonard de Vinci : «[...] que la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci. Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font une coudée : quatre coudées font la hauteur d’un homme. Et quatre coudées font un double pas, et vingt quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions.

Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d’un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l’espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral.

La longueur des bras étendus d’un homme est égale à sa hauteur.

Depuis la racine des cheveux jusqu’au bas du menton, il y a un dixième de la hauteur d’un homme. Depuis le bas du menton jusqu’au sommet de la tête, un huitième. Depuis le haut de la poitrine jusqu’au sommet de la tête, un sixième ; depuis le haut de la poitrine jusqu’à la racine de cheveux, un septième. Depuis les tétons jusqu’au sommet de la tête, un quart de la hauteur de l’homme.

La plus grande largeur des épaules est contenue dans le quart d’un homme. Depuis le coude jusqu’au bout de la main, un quart. Depuis le coude jusqu’à l’angle de l’avant bras, un huitième. La main complète est un dixième de l’homme. Le début des parties génitales est au milieu.

Le pied est un septième de l’homme. Depuis la plante du pied jusqu’en dessous du genou, un quart de l’homme. Depuis sous le genou jusqu’au début des parties génitales, un quart de l’homme.

La distance du bas du menton au nez, et des racines des cheveux aux sourcils est la même, ainsi que l’oreille : un tiers du visage».

 

 

exercice sur l’Homme de Vitruve

 

Dessin à la plume, encre et lavis (usage d’une seule couleur diluée pour obtenir différentes intensités) sur papier, intitulé Étude des proportions du corps humain selon Vitruve, réalisé par Léonard de Vinci aux alentours de 1492. L’homme de Vitruve est le symbole de l’humanisme, l’homme étant conçu selon des proportions mathématiques et étant considéré comme le centre de l’univers. Pourquoi ?

1) au compas, surligner de jaune le périmètre du cercle.

2) à l’aide d’une règle, surligner de rouge le périmètre du carré.

3) sur la paume de votre main, poser les quatre doigts joints de l’autre main. Que remarquez-vous ?

4) sur la plante de votre pied, poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). Que remarquez-vous ?

5) sur votre coudée (allant du coude jusqu'à l'extrémité de la main), poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). Que remarquez-vous ?

6) à l’aide d’une règle graduée, mesurer votre coudée et comparer-la à votre taille. Que remarquez-vous ?

7) combien de paumes faut-il ajouter pour faire un homme ?

8) combien de coudées font un double pas ?

9) comparer la longueur de vos bras étendus et votre propre taille. Qu’observez-vous ?

10) comparer la dimension entre la racine de vos cheveux et le bas du menton. Combien en faut-il pour égaler la hauteur d’un homme ?

11) comparer la dimension entre le sommet de votre tête et le bas du menton. Combien en faut-il pour égaler la hauteur d’un homme ?

12) comparer la dimension depuis les tétons jusqu’au sommet de la tête . Combien en faut-il pour égaler la hauteur d’un homme ?

13) combien de fois la plus grande largeur des épaules est-elle contenue dans la taille d’un homme ?

14) comparer la distance depuis le dessous du genou jusqu’au début des parties génitales. Qu’observez-vous ?

15) comparer la distance du bas du menton au nez, et des racines des cheveux aux sourcils est la même, ainsi que l’oreille. Qu’observez-vous ?

 

retour à l'accueil