vendredi 30 novembre 2012

les origines de Rome et les étapes de son histoire

Capitole romain et musee romain, louve nourriissant Romulus et Remus 054a

 

 

les origines de Rome selon la tradition

 

ancêtres Romulus schéma
une généalogie

 

tableau-3
une autre généalogie

 

aeneas4
Énée et le roi Latinus

 - il existe deux versions au sujet des épouses d'Énée. Une première affirme qu'il s'est marié avec Créuse, fille du roi Priam de Troie. Une seconde prétend qu'il épouse Lavinia, fille du roi Latinus lorsqu'il arrive dans le Latium. L'historien latin Tite-Live (59 av. - 17 ap.) dans Histoire romaine cite les deux versions comme plausibles.

 

Diapositive1

 

 correction

Diapositive2
la fille du roi Latinus s'appelle Lavinium

 

 

La fondation de Rome d’après Virgile

Document 1 : Le mythe d’Énée

D’après le poète Virgile, Enée, fils d’Anchise et de la déesse Vénus, s’enfuit de Troie incendiée par les Grecs. Après que son navire ait longé les côtes de la Crète, de la Grèce, du sud de l’Italie et de la Sicile, il s’arrête à Carthage, royaume africain de la reine Didon. Mais, il s’attarde peu car les Dieux lui ont promis une terre en Italie. Après, un long voyage, il débarque enfin sur les rives du Tibre, dans le Latium. Le dieu Jupiter rassure alors Vénus, sur le sort de son fils et de ses descendants :

«Rassure-toi, Vénus, le destin de ton fils Enée reste immuable. Tu le verras édifier les murs de Lavinium, puis il mènera dans toute l’Italie une grande guerre brisant les peuples farouches. Pour son peuple il établira des lois et des murailles. Après trois années de règne sur le Latium, son jeune fils Ascagne, que l’on surnomme désormais Iule, régnera pendant trente années sur Albe-la-Longue qu’il munira de puissants remparts. Là, règneront durant trois fois cent longue années les descendants d’Ascagne jusqu’au jour où une prêtresse de sang royal, Iulia, enceinte du dieu Mars, donnera naissance à des jumeaux, Romulus et Rémus. Ensuite, sauvés et bien nourris à l’abri de leur louve nourricière, Romulus et Rémus perpétueront la race. Romulus bâtira Romeet donnera son nom aux Romains. Telle est ma volonté à moi, Jupiter, père des dieux et des hommes.»

D’après VIRGILE. L’Enéide. Livre 1. v. 255-275. 1er s. av. J.-C.

D’après une traduction française de Jean Regnault de Segrais sur Wikisources et sur http://bcs.fltr.ucl.ac.be/Virg/V01-223-417.html. (Université de Louvain)

 

a)Document 1 : Quelle est la nature du document, son auteur et sa date ?

b) Document 2 : À l’aide des noms de lieux mentionnés dans le texte de Virgile, complète la carte du périple d’Énée.

Document 2 : Du périple d’Énée à Romulus

img8

 

_______________________

 

 

les grandes phases de l'histoire

de Rome sous l'Antiquité

 

 

Diapositive1
tableau à compléter

 

 correction

Diapositive2

 

- à la fin de la période républicaine de l'histoire de Rome, cette cité était à la tête de territoires conquis comprenant :
1 900 000 km2 en Europe
   600 000 km2 en Asie
   440 000 km2 en Afrique
soit, au total, près de 3 millions de km2.

 

Diapositive4
tableau à compléter

 

correction

Diapositive3

 

 

- retour à l'accueil

Posté par LCL42Histoire à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


samedi 24 novembre 2012

le théâtre à Athènes

1002271-Théâtre_de_Dionysos_Athènes
théâtre de Dionysos à Athènes

 

le théâtre à Athènes : la démocratie

vue et discutée par les Athéniens

correction d'un dossier documentaire

 

manuel d'Histoire, Nathan, 2010, p. 50-51

 

Présenter les œuvres.

Dans ce dossier, deux courts extraits de pièces de théâtre retiennent :

1) une pièce tragique d’Euripide (480-406), Les Suppliantes, présentée en 423 av. notre ère ;

2) une pièce comique d’Aristophane (445-385), Les Cavaliers, présentée en 424 av. notre ère.

Les deux principaux genres du théâtre athénien sont donc utilisés. Les œuvres sont presque de la même année, époque où Athènes est engagée dans la confrontation militaire avec Sparte (guerre du Péloponnèse).

 

Théatre-grec
plan d'un théâtre

Les tragédies et comédies sont jouées dans un théâtre (du grec théan : regarder) en forme d’hémicycle comportant trois parties principales :

1) l’avant-scène (proskénion) où sont présents les acteurs ; le terme vient du fait que la scène (skénè) désigne le mur du fond qui portait les décors (apparu au Ve siècle) ;

2) l’orchestra où se tient le chœur, ensemble de déclamateurs (discours et chants) dont le chef est le coryphée (qui ne chante pas).

3) les gradins qui accueillent les spectateurs.

masque_tragique
masque de tragédie

Les acteurs portent tous un masque que le cratère de Pronomos montre bien. Aristote avoue en ignorer l’origine mais ils se sont spécialisés dans les types de personnages et de caractères ; et ils aident à porter la voix.

[il faut noter que l’image du livre, p. 50, «le cratère de Pronomos» est présentée en inversant la droite et la gauche]

 

Diapositive1
même le site Larousse reproduit cette erreur...

 

Les pièces de théâtre sont des cérémonies religieuses et civiques. Elles célèbrent le culte de Dyonisos, dieu du vin, des processions et du théâtre ; et mettent en scène les activités et dilemmes de la cité.

Trois périodes de représentations étaient organisées. À Athènes, les Grandes Dionysies ont lieu en mars et avril.

Le mot «tragédie» vient de tragos (bouc : Dionysos) et ôdè (chant).

Le mot «drame» vient de drama qui signifie «action», «ce que l’on fait».

Le mot «comédie» vient de cômos, cortège bruyant de la saison des vendanges ; elle relève, au départ, du folklore de village.

- La tragédie a une origine religieuse : les héros mêlés à des intrigues nouées par les dieux, sont impuissants, souffrant de la fatalité qui pèse sur eux (Prométhée, Oedipe, Antigone, Iphigénie). Contrairement à la comédie, le héros tragique est d'ascendance noble et mythique. (Manuel de français de 2de, Terres littéraires, Hatier).

 

Dionysos2
Dionysos, vase grec

 

Analyser les oeuvres.

La controverse sur la démocratie est présente dans les deux extraits de pièces de théâtre. La démocratie est mise en scène et en débat. Le théâtre est un mode d'éducation du citoyen.

22510100990230L

Dans la pièce d’Euripide, Thésée défend la démocratie en invoquant le principe d’égalité. Le héraut thébain défend la tyrannie en invoquant le principe d’incapacité du peuple à conduire une cité.

Thésée insiste sur la neutralisation de la différence sociale, de la fortune. La démocratie offre des droits égaux à tous.

Le héraut thébain critique les manipulations dont la foule est l’objet dans une cité gouvernée par la démocratie. Elle peut être flattée et influencée par ceux qui s’expriment avec éloquence.

 

cc05776f62dd1eef1ef714abcf45188410441084

Dans la pièce Les Cavaliers, Aristophane moque sévèrement le régime démocratique en prétendant qu’il peut être gouverné par un «ignorant doublé d’un coquin». Il met en scène le personnage d’un charcutier qu’il convainc d’être en mesure de diriger la cité par le simple usage de ses compétences professionnelles (tripatouiller, boudiner) et de ses bas instincts (voix de canaille, origine misérable, manières de vagabond). Ses arguments rejoignent ceux du héraut thébain.

 

Faire le lien entre art et histoire.

La tragédie comme la comédie font intervenir des mortels avec des personnages de légende mais ce n’est pas un théâtre sacré même si elles sont jouées lors des Dionysies.

Ce sont les problèmes de cité qui sont traités soit sous la forme du drame, soit sous la forme comique.

Par ailleurs, les représentations sont organisées par les gouvernants de la cité qui choisissent les chorèges, riches citoyens finançant les spectacles, et qui désignent les auteurs appelés à concourir. Les acteurs et les membres du chœur sont également choisis par l’archonte éponyme.


[la dernière question "comment la démocratie est-elle vue et discutée par les Athéniens lors de ces représentations ?" n'est pas traitable en fonction des documents présentés dans ce dossier, ni même en général... Nous ne savons que peu de choses de ce que pouvait penser le citoyen ordinaire]

theatre grec masques tragédie

 

- retour à l'accueil

Posté par LCL42Histoire à 21:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]