m_morial_Shoah_Paris


Visite Mémorial de la Shoah

le 7 décembre 2007 à Paris : une élève

 

Le coeur plein de la ville lumière, de rires, de soleil


Une chute dans l'abysse des cruautés humaines


Se fait.


Brutale, profonde et sourde.


L'arrivée en ce lieu anesthésie l'espoir.


Une excuse à la souffrance : la mémoire.


En ressortir pour tenter de découvrir dans un sourire, dans un regard complice


la plus grande démonstration d'humanité


Et s'y raccrocher


Puisque rien d'autre n'est stable


Puisque le sol semble s'affaisser


A la vue d'un visage peint de l'innocence enfantine torturée


Et de toile de juste mal tissée où s'aperçoivent, entrelacés,


quelques cheveux emmêlés.


Envie de dire je t'aime à la personne détestée


Uniquement pour détruire une miette de haine en ce monde.


Se demander ce qu'il se passera


Quand les pieds fouleront cette terre anéantie,


Une fois l'âme débarquée en enfer,


Là-bas, tout au bout des rails,


Où termine le chemin de fer.

                               S.B.


auschwitz3523_1


- retour à l'accueil