syria_shayzar_castle
le site du château de Chayzar sur l'Oronte (Syrie) (source)





Ousâma, un prince syrien face aux croisés


http://www.1186-583.org/IMG/jpg/wa.jpg
image du Warqa wa Gulsha (Anatolie, vers 1225)


Je suis né en 488, le vingt-septième jour de joumâdâ, à Chayzar, soit le 4 juillet 1095 de l'ère chrétienne. Le château de mes pères domine la gorge où coule l'Oronte, la plus belle rivière de la Syrie du Nord. En aval, il s'attarde dans les marais du Ghâb, avant de gagner Antioche et la mer. Notre pays, comme je devais l'apprendre ensuite, commande la route des envahisseurs. Non pas ceux qui choisirent de longer la côte, à l'ouest, comme le fit Alexandre, mais, avant lui, les Pharaons venus du Sud. Ou encore les Francs, ceux de ma jeunesse. Après les rois successeurs d'Alexandre, après les Roum [les Byzantins], Chayzar est devenue, dans la joie, musulmane. C'était en l'an 17 de l'Hégire (638 pour les chrétiens). De dynastie en dynastie, et toujours au péril des Roum, qui la reprirent par deux fois, elle passa aux mains de notre famille, les Arabes descendants de Mounqidh. En l'an 474, le quinze du mois de rajab (19 décembre 1081), mon grand-père, Sadîd al-Moulk Alî, s'installait à Chayzar.
Du château, la vue plonge sur la rivière et sur le pont, gardé par une citadelle qui surveille aussi les maisons de nos laboureurs, bergers et artisans. Pour les défendre contre les Francs, nous dûmes, elles aussi, les ceindre d'un rempart : j'avais, je crois, un peu plus de trente ans quand je les vis construire. Le bruit de la ville basse monte jusqu'à notre muraille, mais il meurt là, dans les chicanes de la grande entrée fortifiée. Une autre vie, alors, prend le relais, celle de notre famille, des centaines de gens, hommes et femmes, et aussi l'armée des servantes, des écuyers, des domestiques. Sans oublier les bêtes : les chevaux, une vingtaine de gazelles, les chameaux, moutons et chèvres, la basse-cour et tous les auxiliaires de la chasse, les belettes, les rapaces sur leurs perchoirs, les chiens et, dans un coin de la cour, le guépard favori de mon père.

André Miquel trad., Ousâma, un prince syrien face aux croisés, Fayard, 1986, p. 19-20.



ous_ma_couv



le pays de Ousâma, prince syrien : l'Oronte

L'image “http://regardsolitaires.free.fr/2004/09/liban/oronte.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


hama_noria_09
Hama  (Syrie), une noria sur l'Oronte (source)


hama_noria_08
Hama  (Syrie), une noria sur l'Oronte (source)


http://www.medea.be/pics/Hama.jpg
Hama (Syrie)


http://www.postcardman.net/43128.jpg




le pays de Ousâma, prince syrien : le château de Chayzar (ou Shayzar)


campagne de restauration en 2004



campagne de restauration en 2004

 


(source)



(source)


2004
(source)


la guerre du temps de Ousâma, prince syrien

croisade_1
premiers croisés



croisade
les croisés prennent Jérusalem







- retour à l'accueil